cupide

cupide [ kypid ] adj.
• 1371; lat. cupidus, de cupere « désirer »
Vieilli Qui est avide d'argent. âpre (au gain), avide, rapace. Un homme d'affaires cupide. Par ext. Un regard, un geste cupide. Adv. CUPIDEMENT , 1583 . ⊗ CONTR. Désintéressé, généreux.

cupide adjectif (latin cupidus) Littéraire Avide d'argent ; rapace : Administrateur cupide. Inspiré par la cupidité, qui la manifeste : Regard cupide.cupide (synonymes) adjectif (latin cupidus) Littéraire Avide d'argent ; rapace
Synonymes :
- âpre
Contraires :
- désintéressé
- généreux
- libéral
Inspiré par la cupidité , qui la manifeste
Synonymes :

cupide
adj. Qui a un amour immodéré du gain, de l'argent. Usurier cupide. Esprit cupide. Syn. avide. Ant. désintéressé.

⇒CUPIDE, adj.
A.— Littér., vieilli. [En parlant d'une pers.] Cupide de + subst. abstr. désignant l'obj. de la cupidité. Qui est animé d'un désir violent et immodéré de jouir (de quelque chose), de posséder (quelque chose). (Quasi-) synon. avide :
1. Moi, je veux gagner et garder... Quoi? ... Je n'en sais rien... Le bonheur que j'ai... ou que je n'ai pas. Je suis cupide à ma manière, cupide de rêve, d'illusions.
A. FRANCE, Le Lys rouge, 1894, p. 66.
Emploi subst. :
2. Il éprouvait, à devoir se jeter dans cette mêlée, à être confondu avec la bande d'affamés, de cupides et d'ambitieux qui se ruaient à l'assaut des honneurs, une espèce d'écœurement et de honte, comme s'il avait souillé sa soutane.
VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 493.
B.— Usuel. [Gén. sans compl.]
1. [En parlant d'une pers.] Qui est avide d'argent et de richesse. (Quasi-)synon. contextuels avare, avide, intéressé, rapace; anton. désintéressé, prodigue :
3. Il y avait en lui [le père Frack], enfoui sous la carapace du boutiquier, du revendeur près de ses sous et cupide, un idéaliste désintéressé.
ARNOUX, Roi d'un jour, 1956, p. 369.
Emploi subst. :
4. Chaque soir, la journée ordinaire finie, les cupides et les courageux avaient licence de s'inscrire à leur gré pour des heures supplémentaires...
AMBRIÈRE, Les Grandes vacances, 1946, p. 214.
P. ext. [En parlant d'abstractions ou d'entités personnifiées] Il [Chaudesaigues] dépasse (...) les plus cupides sommets littéraires de toute la hauteur d'un Himalaya (BLOY, Désesp., 1886, p. 255). Je rêve quelquefois aux frais coffrets de pierre Où la cupide Mort met ses joyaux de prix (TOULET, Vers inéd., 1920, p. 8).
2. [En parlant des sentiments, du comportement] Qui est inspiré par la cupidité; qui trahit la cupidité. Un regard, un sourire cupide; un but, une pensée cupide; des passions cupides. Elle [Musette] n'avait point la servilité cupide, ordinaire chez ces créatures qui ne savent lire que barême et n'écrivent qu'en chiffres (MURGER, Scènes vie boh., 1851, p. 235). Le mythomane pervers ne joue plus pour jouer. Il veut satisfaire une intention cupide, lubrique, passionnelle ou intéressée (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 382).
Rem. On rencontre ds la plupart des dict. (sauf Ac.) l'adv. cupidement. D'une manière cupide, avec cupidité.
Prononc. et Orth. :[kypid]. Ds Ac. 1798-1932, mais aussi déjà ds Ac. 1694. Étymol. et Hist. 1371 [ou 1571] cupide de « désireux (de) » (Instr. concern. le conc. de Trente ds GDF. Compl.); ca 1500 (Terence en franç., f° 257 r°, ibid.); qualifié de ,,vieux mot`` de FUR. 1690 à Trév. 1771; ne subsiste que dans le sens ,,avide de richesses`` XVe-XVIe s. cupide (L'Amant ressuscité, p. 106 ds LA CURNE). Empr. au lat. class. cupidus « désireux; avide de ». Fréq. abs. littér. :90. Bbg. GOHIN 1903, p. 312.

cupide [kypid] adj.
ÉTYM. 1371; lat. cupidus, de cupere « désirer ».
1 Vx. || Cupide de : avide de. || Cupide de richesses. || Cupide d'honneurs. Ambitieux.
2 Mod., littér. Qui est avide de posséder (et, spécialt, avide d'argent). Âpre, avare, avide, mercantile, rapace (fam.), vénal. || Un homme d'affaires cupide. || Un commerçant cupide. || Une âme cupide et mercenaire.
0 Admettons que (…) l'enfant soit né amoral; pourquoi, d'amoral deviendrait-il nécessairement immoral, sans foi et sans conscience, avide de jouir plus que de créer, cupide jusqu'à la vénalité la plus éhontée (…)
Louis Madelin, Talleyrand, I, I, p. 18.
N. Rare. || Un, une cupide : personne avide (d'argent). || Une « bande d'affamés, de cupides et d'ambitieux » (M. Van der Meersch, Invasion 14, p. 493, in T. L. F.).
(Choses). || Passion, pensée cupide. || Une intention cupide. || Une « servilité cupide » (Murger, in T. L. F.).Geste, regard, sourire cupide, qui dénote la cupidité.
CONTR. Désintéressé, détaché, généreux.
DÉR. Cupidement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cupide — CUPIDE. adject. des 2 genr. Qui a de la cupidité. On dit, C est un homme cupide, pour dire, qu Il désire sans modération d acquérir des richesses …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cupide — Cupide, ou convoiteux, Cupidus …   Thresor de la langue françoyse

  • cupide — CUPIDE. adj. de tout genre. Desireux, convoiteux. Il vieillit …   Dictionnaire de l'Académie française

  • cupide — (ku pi d ) adj. 1°   Qui désire ardemment. •   Relevé, courageux, et cupide d honneur, RÉGNIER Sat. V.    Peu usité en ce sens. 2°   Qui a de la cupidité, avide d argent. Un administrateur cupide. Une cupide ardeur. •   Frappant du même coup, par …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CUPIDE — adj. des deux genres Qui a de la cupidité. C est un homme cupide …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CUPIDE — adj. des deux genres Qui a de la cupidité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Cupide — Avarice L Avarice. Gravure de Viollet le Duc L avarice est un état d’esprit qui consiste à ne pas vouloir se séparer de ses biens et richesses. L avarice est l un des sept péchés capitaux définis par le catholicisme à partir de leurs… …   Wikipédia en Français

  • cupide — adj. => Avare …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Un monde cupide — (Way out West en anglais) est le soixante sixième épisode de la série télévisée Sliders, diffusé le 26 mars  1999 aux États Unis. Synopsis Les glisseurs glissent d’un monde polaire et arrivent dans un monde où les humains vivent encore… …   Wikipédia en Français

  • Nam cupide conculcatur nimis ante metutum. — См. Топтать под ноги …   Большой толково-фразеологический словарь Михельсона (оригинальная орфография)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.